CRÉATION D’ENTREPRISE : TROIS AIDES AUXQUELLES VOUS POUVEZ PRÉTENDRE

Vous avez l’envie d’entreprendre mais pas forcément les moyens ? Vous ne savez peut-être pas qu’il existe des aides à la création d’entreprise. On fait le point avec vous sur les trois principales aides à la création que vous pouvez demander, la plus courante étant la demande d’ACCRE.

 

1ère aide à la création d’entreprise : l’ACCRE. L’ACCRE est une aide mise en place pour les chômeurs qui décident de créer ou de reprendre une entreprise existante. Elle permet, sous réserve d’un plafond, d’avoir droit à une exonération de cotisations sociales.

Son nom est trompeur (ACCRE pour Aide aux Chômeurs Créant ou Reprenant une Entreprise) car ce n’est pas une aide uniquement réservée aux chômeurs. En effet, les jeunes de moins de 25 ans qui se lancent et décident de créer leur entreprise ont directement droit à l’ACCRE.

Il faut demander cette aide au moment de la création ou dans les 45 jours qui suivent. Faites donc très rapidement cette démarche si vous venez de créer votre entreprise.

2ème aide à la création d’entreprise : l’ARCE. L’ARCE (Aide à la Reprise ou à la Création d’Entreprise) concerne les personnes qui bénéficient déjà de l’ARE, l’Aide au Retour à l’Emploi. Le principe : si vous êtes bénéficiaire de l’ARE, vous pouvez demander à recevoir d’un seul coup 45% du montant des droits au chômage qu’il vous reste à percevoir. Ainsi, vous avez la possibilité de percevoir directement cet argent qui vous est dû, ce qui facilite naturellement le financement de votre création d’entreprise.

Si votre demande est acceptée, vous aurez droit à un premier versement correspond à la moitié du montant de l’ARCE auquel vous avez droit. Vous aurez droit au second et dernier versement, 6 mois après, sous réserve que vous soyez encore en train d’exercer votre activité.

3ème aide à la création d’entreprise : le NACRE. Le NACRE (Nouvel Accompagnement à la Création et à la Reprise d’Entreprise) est l’aide la plus complète. Elle offre la possibilité d’être accompagné pendant trois ans ans, avant la création ou la reprise d’une entreprise (aide au montage, aide à la structuration financière, c’est-à-dire à la recherche de financement), puis au démarrage et développement de l’entreprise.

Il suffit de trouver un organisme conventionné qui accepte de signer un contrat d’accompagnement avec vous.

Avant de vous lancer, pensez à vérifier les aides auxquelles vous pouvez prétendre. La plupart des aides, comme la demande d’ACCRE, peuvent se faire très rapidement en ligne.

Source – Capital.fr