Le jury du concours de Création d’Entreprise Ecoresponsable et Citoyenne du Groupe IGS (#2C2E) présidé par Jacques Delsaut, administrateur de la fondation « Jour de la terre », a donné rendez-vous aux 10 finalistes en lice, mardi 19 juin 2018 au Loft Eastview Orange à Bagnolet.

Créé par l’ESAM, école du Groupe IGS spécialisé en finance d’entreprise, management stratégique et entrepreneuriat, et le CFA IGS, Centre de Formation d’Apprentis du Groupe IGS, avec le soutien de ses partenaires, le concours #2C2E a célébré sa 10e édition. Chaque année, les organisateurs constatent un intérêt croissant pour un entreprenariat engagé, citoyen et responsable. Au-delà des frontières et dans l’air du temps, des femmes et des hommes souhaitent construire leur avenir avec des valeurs fondatrices comme l’humanisme, l’entrepreneuriat et le professionnalisme ; des valeurs partagées par le Groupe IGS.

10 projets ont retenu toute l’attention du comité de sélection, faisant écho à l’une des 4 catégories du concours #2C2E : handicap et égalité des chances, environnement, éducation et innovation.

Les finalistes ont réalisé une présentation rapide de leurs projets avant de répondre à une question du jury. Le vote du public a aussi compté pour la nomination des lauréats.

Les 3 projets vainqueurs de cette 10ème édition répondent aux grandes problématiques sociétales actuelles : innovation éducative pour l’inclusion des enfants en situation de handicap pour B-motion ; traitement et valorisation des déchets pour Néolithe ; respect de l’environnement avec l’exploitation de l’écorce de bois dans l’univers prêt-à-porter pour Umoja.

1er prix et prix de l’innovation Orange : B Motion développe des contenus musico-éducatifs associant neurosciences et technologies pour créer un outil de rééducation à destination des enfants atteints de pathologies différentes comme les troubles du langage ou de l’apprentissage.

2e prix : Néolithe transforme les déchets ménagers en granulats pour béton aux normes actuelles. L’équipe est partie du constat que l’on enfouit ou l’on incinère 15 millions de tonnes de déchets ménagers non-recyclables en France, ce qui est catastrophique pour l’environnement.

3e prix : Umoja promeut une industrie de la mode transparente, respectueuse de l’homme et de la planète. Une production d’articles de mode éthique afin de valoriser le patrimoine textile traditionnel de 5 pays d’Afrique. La solidarité est au cœur de toute la démarche.

Deux projets finalistes sont actuellement incubés par « The Why Not Factory » porté par l’ESAM et le CFA IGS : Maracuja* et Veata**. A noter que les deux jeunes entreprises Veata et Hactif sont soutenus par des apprenants du Groupe IGS.

*Maracuja : Apprendre grâce à ses passions. Un magazine éducatif qui permet aux enfants en décrochage scolaire de redécouvrir les matières scolaires grâce à leurs passions.
** Veata
 propose des pâtisseries à très faible teneur en glucides adaptées aux diabétiques. Ces produits conjuguent santé et plaisir.
*** Hactif accompagne et forme des personnes en situation de handicap autour des métiers du numérique afin de favoriser le télétravail pour une insertion dans la vie professionnelle.

« C’est émouvant de pousser des jeunes dans leurs projets. Il faut qu’ils osent continuer à être inventifs et innovants car c’est en marchant que l’on entreprend » souligne Yannick Roussel, Directeur de l’ESAM

Eric Ouaknine, Directeur d’activité CFA IGS précise que « Le concours tout comme le Groupe IGS (depuis plus de 40 ans), permet d’accompagner des jeunes et des moins jeunes vers la réussite de leur projet professionnel. Et cela nous en sommes fiers. »

Source – La Tribune